Soyez les bienvenus sur ce site qui me permet de vous présenter ce que je fais, tant dans l’écriture des livres que pour la mise en place de spectacles vivants où se mêlent toujours petites et grandes histoires.

Merci à vous, tous mes lecteurs, de ce que vous osez me dire : vos compliments, vos critiques et vos encouragements. N’hésitez pas à continuer à le faire car il est terriblement frustrant pour un auteur de ne pas connaître ceux qui découvrent les histoires qu’il raconte !

Vous me mettez la barre de plus en plus haute, mais qu’il est bon d’essayer de grimper en sachant qu’on ne réussira pas à atteindre le sommet de la perfection, mais en goûtant le plaisir de l’effort et du voyage !

Je suis aussi très touchée de l'intéret accru de nombreux lecteurs pour mon roman "Je m'appelle Marie" Ed du Cerf, oct 2017 dont est issu le texte du Concert son et lumière "Je m'appelle Marie", qui fut donné ente autre à Lourdes, le 6 octobre 2017 : un moment extraordinaire devant des milliers de spectateurs ! Nous avons poursuivi l'aventure  à Boulogne-sur-mer et le 22  novembre 2019 en Hauts de France.... c'est Brigitte FOSSEY qui en dit le texte. A Marcq-en-Baroeul, l'église était comble, avec plus de 650 spectacteurs émus et entousiastes.
Voir ce spectacle sur le site : http://www.je-mappelle-marie.com, , il vous donnera envie de l'organiser dans votre ville !

2019 a vu la publication aux Editions du Cerf du livre "L'espérance du retour" , c'est un récit que j'ai écrit avec Yacine et Khedidja Addi.


Mon  25è roman "Et la vigne se mit à pleurer"est sorti en janvier 2021.  aux Editions LE PASSEUR. 
J'y traite d'un sujet  éternel : la violence, me plongeant dans l'actualité, l'histoire, la philosophie, le château de Montaigne en Périgord ... et bien évidemment le lecteur suivra les nombreuses aventures  de mon héros, jeune professeur de philosophie.


Je serai ravie de vous rencontrer lors des salons du livre où j'espère pouvoir me rendre en 2021, mais pour l'instant le virus est plus fort que le désir des organisteurs de salon.  Il faut patienter !
 

Elisabeth Bourgois

Livres

Et la vigne se mit à pleurer Et la vigne se mit à pleurer Le Passeur Editeur
2021
Je m'appelle Marie Je m'appelle Marie Editions du Cerf
15 sept 2017
L'espérance du retour L'espérance du retour Editions du Cerf
2019
Découvrir la bibliographie

Scénarios

En savoir plus

Événements à venir

Dédicaces et rencontres

Retour sur...

Interview sur FRANCE BLEU nord
Nord Interview sur FRANCE BLEU nord

07 mai 2017

Spectacle de Marie
Boulogne-sur-mer Spectacle de Marie

12 août 2016

Elisabeth Bourgois avec Christophe Hondelatte sur Europe 1
Elisabeth Bourgois avec Christophe Hondelatte sur Europe 1

Revue de presse

Lecteur anonyme

À propos de La grand-mère au loups

Mon voyage avec «la grand-mère aux loups» a été trop court .....
Il y a bien longtemps que je n'ai pas eu autant d'émotions en lisant un roman. Un seul mot : formidable....une très jolie histoire, bien écrite avec beaucoup de sensibilité, qui ne laisse pas indifférente le lecteur. J'ai beaucoup aimé la philosophie qui se dégage. C'est vrai que je suis très attirée par les romans qui se déroulent pendant la guerre. Ma grand mère a fait partie de la résistance c'est peut être pour cette raison. Mais peut être que vous avez un peu de cette grand-mère aux loups ..... Et l'art de l'écriture n'est pas donné à tous! Bref vous avez fait une adepte, je vais continuer à lire vos romans et surtout en parler autour de moi. Merci à vous pour ce formidable moment passé par la lecture de ce roman.

M. Pédiatre - 52 ans

À propos de L’inavouable secret de Clara

Je craignais, vu le titre et le résumé de la couverture, que ce soit triste et désespérant…Vous avez su mettre de l’optimisme sur tous les sujets que vous traitez dans ce livre. Votre sensibilité et votre façon d’aimer ceux que vous rencontrez, transparaissent à chaque ligne. (…/…) J’aimerais que les jeunes filles que je côtoie dans mon travail trouvent sur leur chemin des gens qui leur présentent la vie de cette façon. Vous allez me dire que je peux le faire…j’essaie…Mais c’est dur de ramer à contre courant et de parler d’Amour quand la réalité est faite d’égoïsme, de brutalité, de recherche du plaisir immédiat. Merci d’avoir mis noir sur blanc tout ce que je veux transmettre. (Il faudrait) que les parents sortent de leur égocentrisme, s’occupent de leurs enfants et arrêtent de les pousser à être des adultes qu’ils ne sont pas encore !

Les autres avis