Soyez les bienvenus sur ce site qui me permet de vous présenter ce que je fais, tant dans l’écriture des livres que pour la mise en place de spectacles vivants où se mêlent toujours petites et grandes histoires.

Merci à vous, tous mes lecteurs, de ce que vous osez me dire : vos compliments, vos critiques et vos encouragements. N’hésitez pas à continuer à le faire car il est terriblement frustrant pour un auteur de ne pas connaître ceux qui découvrent les histoires qu’il raconte !

Vous me mettez la barre de plus en plus haute, mais qu’il est bon d’essayer de grimper en sachant qu’on ne réussira pas à atteindre le sommet de la perfection, mais en goûtant le plaisir de l’effort et du voyage !

Je suis aussi très touchée de l'intéret accru de nombreux lecteurs pour mon roman "Je m'appelle Marie" Ed du Cerf, oct 2017 dont est issu le texte du Concert son et lumière "Je m'appelle Marie", qui fut donné ente autre à Lourdes, le 6 octobre 2017 : un moment extraordinaire devant des milliers de spectateurs ! Nous avons poursuivi l'aventure  à Boulogne-sur-mer et le 22  novembre 2019 en Hauts de France.... c'est Brigitte FOSSEY qui en dit le texte. A Marcq-en-Baroeul, l'église était comble, avec plus de 650 spectacteurs émus et entousiastes.
Voir ce spectacle sur le site : http://www.je-mappelle-marie.com, , il vous donnera envie de l'organiser dans votre ville !

2019 a vu la publication aux Editions du Cerf du livre "L'espérance du retour" , c'est un récit que j'ai écrit avec Yacine et Khedidja Addi.


Mon  25è roman "Et la vigne se mit à pleurer"est sorti en janvier 2021.  aux Editions LE PASSEUR. 
J'y traite d'un sujet  éternel : la violence, me plongeant dans l'actualité, l'histoire, la philosophie, le château de Montaigne en Périgord ... et bien évidemment le lecteur suivra les nombreuses aventures  de mon héros, jeune professeur de philosophie.


Je serai ravie de vous rencontrer lors des salons du livre où j'espère pouvoir me rendre en 2021, mais pour l'instant le virus est plus fort que le désir des organisteurs de salon.  Il faut patienter !
 

Elisabeth Bourgois

Livres

Et la vigne se mit à pleurer Et la vigne se mit à pleurer Le Passeur Editeur
2021
Je m'appelle Marie Je m'appelle Marie Editions du Cerf
15 sept 2017
L'espérance du retour L'espérance du retour Editions du Cerf
2019
Découvrir la bibliographie

Scénarios

En savoir plus

Événements à venir

Dédicaces et rencontres

Bray-Dunes Salon du livre de Bray-Dunes (59) samedi 24 avril et dimanche 25 avril - salon du livre près de la plage

Bondues - 59 Salon du livre de Bondues samedi 5 juin et dimanche 6 juin, le bonheur de retrouver mes lecteurs dans ce salon qui est l'un des meilleurs de France - Sous réserve des règles sanitaires bine sur

Embrun (05) "Je m'appelle Marie" Concert son et Lumière - cathédrale d'Embrun Sous une nouvelle forme avec vidéo mapping, ce concert son et lumière tant attendu, se fera au coeur des Alpes

Retour sur...

Interview sur FRANCE BLEU nord
Nord Interview sur FRANCE BLEU nord

07 mai 2017

Spectacle de Marie
Boulogne-sur-mer Spectacle de Marie

12 août 2016

Elisabeth Bourgois avec Christophe Hondelatte sur Europe 1
Elisabeth Bourgois avec Christophe Hondelatte sur Europe 1

Revue de presse

Avis des lecteurs

À propos de Et la vigne se mit à pleurer

Etienne
Dans chacun de vos livres, il y a toujours des petits passages de très grande émotion, c’est intense et éphémère comme une bulle de champagne qui monte. Je ne sais pas pourquoi et cela me donne envie de les relire pour revivre avec les personnages. Je n’ai jamais ressenti ce genre d’émotion chez un autre auteur.
 
Charles
Bravo pour ce roman, il plait vraiment à beaucoup de monde !
 
Pierre 
Je viens de lire votre dernier livre »et la vigne se mit à pleurer » Je l’ai trouvé absolument remarquable
En fait ce que j’ai adoré, votre façon de faire aimer la philosophie, comme votre héros

Jacques : 
Voilà, j’ai refermé la dernière page de « Et la vigne se mit à pleurer ». D’ailleurs j’y ai passé une demi-nuit une fois tant j’étais pris par le sujet ! Merci de m’avoir transporté dans un monde peu connu de moi, que sont le milieu viticole, le milieu enseignant, la création scénique et bien entendu la pensée de Montaigne. J’ai vraiment été pris dans la réflexion philosophique et l’action et aussi dans les sentiments amoureux. La beauté du monde et des hommes et aussi les ombres de celui-ci sont remarquablement évoqués. Voilà un beau cadeau de noël. Je vais passer par mon libraire Mayennais qui sera contant de travailler. Donc vraiment merci et bravo !
 
J Claude : La barre était haute puisque qu’il s’agit de la violence, personnelle et collective, de la mort et du deuil, de la résilience et de l’amour, du besoin du divin qui nous dépasse et du mystérieux chemin que chacun choisit, dans l’espérance ou le désespoir.
Bel affrontement de la philosophie et de la religion, porté par l’exemple de Montaigne et de bien d’autres auteurs... Cela me rappelait “ La Peste “ de Camus que j’ai relu aux jours de la pandémie.
Le style est riche en dialogues, en suspens, en rebondissements qui est celui d’une scénariste ! On “voit” bien les personnages qui nous paraissent très familiers, de la porte d’à côté !
En particulier de la vie des enfants, des parents, des familles et là, on est encore dans le vécu.
 
Femme 
J’aime vraiment beaucoup tous vos livres, ce dernier en particulier, tant j’y découvre et apprend beaucoup de choses à travers une histoire prenante et des personnages attachants.
 
Ex journaliste, femme 
J'ai démarré ton dernier livre hier soir. Cela commence fort ! J'accroche dès le départ.
 
Jeune étudiant de 18 ans : 
J’ai adoré, j’ai tout lu en trois jours
 

Dominique - 50 ans

À propos de La grand-mère au loups

Miroir du sens et de la clairvoyance… ravissement de la lecture… excellent scénario pour un feuilleton télévisé pétillant de charme et de jeunesse…

Les autres avis