Soyez les bienvenus sur ce site qui me permet de vous présenter ce que je fais, tant dans l’écriture des livres que pour la mise en place de spectacles vivants où se mêlent toujours petites et grandes histoires.

Merci à vous, tous mes lecteurs, de ce que vous osez me dire : vos compliments, vos critiques et vos encouragements. N’hésitez pas à continuer à le faire car il est terriblement frustrant pour un auteur de ne pas connaître ceux qui découvrent les histoires qu’il raconte !

Vous me mettez la barre de plus en plus haute, mais qu’il est bon d’essayer de grimper en sachant qu’on ne réussira pas à atteindre le sommet de la perfection, mais en goûtant le plaisir de l’effort et du voyage !

Mon  25è roman "Et la vigne se mit à pleurer"est sorti en janvier 2021.  aux Editions LE PASSEUR. 
J'y traite d'un sujet malheureusement éternel : la violence, me plongeant dans l'actualité, l'histoire, la philosophie, le château de Montaigne en Périgord ...  le lecteur suivra les nombreuses aventures  de mon héros, jeune professeur de philosophie.


Je serai ravie de vous rencontrer lors des salons du livre de l'automne 2021 - voir le programme ci après.

Membre sociétaire de la SGDL (Société des Gens de Lettres de France), je suis aussi vice-présidente de l'AR2L (Agence régionale du livre et de la lecture des Hauts de France)
 

Elisabeth Bourgois

Livres

Et la vigne se mit à pleurer Et la vigne se mit à pleurer Le Passeur Editeur
2021
Je m'appelle Marie Je m'appelle Marie Editions du Cerf
15 sept 2017
L'espérance du retour L'espérance du retour Editions du Cerf
2019
Découvrir la bibliographie

Scénarios

En savoir plus

Événements à venir

Dédicaces et rencontres

PARIS Salon du livre salon des Ecrivains catholiques, de 14h à 18h dans les salons de l'hôtel de ville du VIè arrondissement de PARIS

Retour sur...

Interview sur FRANCE BLEU nord
Nord Interview sur FRANCE BLEU nord

07 mai 2017

Spectacle de Marie
Boulogne-sur-mer Spectacle de Marie

12 août 2016

Elisabeth Bourgois avec Christophe Hondelatte sur Europe 1
Elisabeth Bourgois avec Christophe Hondelatte sur Europe 1

Revue de presse

La Manche libre

À propos de La mémoire d’un coquelicot - sept 2011

Avril 1918 : dans une plaine du Nord gorgée du sang des soldats, un survivant. Un seul. Un homme blessé, hagard, ne sachant plus qui il est ni d’où il vient. A l’hôpital où l’on a soigné ses plaies, une jeune veuve, châtelaine, demande à le recueillir, dans l’espoir d’une guérison… Rien à faire. La mémoire de l’inconnu semble à jamais enfouie. Qui sait si la bonne samaritaine ne va pas s’éprendre de cet étrange amnésique ? Mais Elisabeth Bourgois sait dépasser le romanesque sentimental et, de cette situation initiale tragiquement réaliste, nous propulse dans un passionnant roman de l’identité perdue où l’intrigue jamais ne perd en force et en puissance émotionnelle. Le lecteur, entre passé et présent, est mené de révélations en retournements, et ce roman est de ceux dont on sent qu’une fois le livre fermé ils ne nous lâcheront plus.

123 loisirs

À propos de Elle a ri ! - mai 2017

Sur la Côte d’Opale, entre la mer et la forêt, dans une ferme isolée avec chambres d’hôtes, vit dans la souffrance et l’incompréhension, une famille très unie : David garde forestier, Juliette qui accueille les vacanciers, peint à ses heures, Bérénice la fille aînée, Oscar le garçon (10 ans). Tous quatre s’angoissent et se révoltent parce que la petite dernière, Capucine, (4 ans), a un comportement parfaitement incompréhensible et imprévisible. Brusquement hurlante et brisant tout, elle tombe ensuite dans une apathie profonde. Diagnostic : elle est autiste.
A force d’amour, de patience, de persévérance, en dépit des difficultés qui ne sont pas gommées, chacun s’efforcera d’apporter un peu de bonheur à cette petite fille, par ailleurs très belle.
Inspiré de faits tirés d’expériences personnelles et de témoignages, ce roman passionne de la première à la dernière ligne. L’histoire touche le lecteur, le fait pénétrer dans le monde mystérieux du handicap mental, et lui montre que tout est possible avec beaucoup d’amour.
Le style assez oral et les dialogues nombreux donnent une impression de texte brut, vrai et fort.
Une histoire familiale à laquelle on repense longtemps...

Les autres avis